Témoignages


” Après mon baccalauréat européen, je souhaitais intégrer l’une des filières les plus sélectives en droit, à savoir une double licence Droit français et Common Law à Toulouse, dans le but de devenir avocate internationale. Mais de nombreuses difficultés, sociales, familiales et financières me faisaient face pour pouvoir suivre des études, et ce malgré toute l’ambition que j’avais.

Mais heureusement, j’ai eu la chance et l’honneur de devenir lauréate de la Fondation Euris, qui m’a permis d’avoir un véritable soutien financier pour ces études, mais qui m’a également apporté un soutien moral, me faisant ainsi retrouver une véritable confiance en moi, et en mon avenir. Aujourd’hui, lorsque je me retourne pour regarder ces deux années passées, je remarque que la sérénité d’esprit grâce à laquelle j’ai pu réussir ce début d’études, n’a en réalité été possible qu’avec l’aide précieuse d’Euris. Grâce aux mentions que j’ai obtenu, j’ai eu la chance exceptionnelle d’être acceptée à King’s College London, l’une des vingt meilleures universités au monde, pour terminer ma licence. Il me sera désormais possible de côtoyer les plus grands du monde juridique anglo-saxon au quotidien, ce qui pour moi est une véritable opportunité pour ma future carrière. Je vais ainsi pouvoir continuer cette route de l’excellence, sur laquelle m’a conduite Euris.

Bien plus qu’une aide financière, Euris a donc été donc pour moi un véritable tremplin de réussite scolaire, professionnelle, mais aussi sociale. Et c’est pour tout cela que je tiens à remercier la Fondation Euris, car sans elle, je ne serais pas ce que je suis aujourd’hui. “

Manon Lavigne, lauréate de la promotion  Hélène Carrère d’Encausse 2012-2013,  Etudiante en droit au King’s College de Londres

” Je m’appelle Martine Barret, je suis professeur agrégée de Mathématiques » : voilà une phrase que je suis fière de pouvoir prononcer aujourd’hui. Grâce à la bourse que m’a accordée la Fondation Euris, j’ai pu me consacrer à mes études et réussir brillamment ce concours difficile. Oubliant les soucis financiers, j’ai pu avancer la tête haute sur ce parcours ardu qu’est celui des études supérieures. Cette bourse m’a aussi permis d’étudier près de ma famille : j’ai pu me payer des études par correspondance afin de pouvoir profiter au maximum du soutien de mes proches. Et croyez moi, il s’agit là d’une chose essentielle. Après avoir été admise à ce concours, j’ai obtenu mon Master en parallèle de mon travail. Et je continue aujourd’hui en Doctorat de Mathématiques tout en enseignant l’amour des Mathématiques à des élèves formidables. Mes études ne sont pas terminées, mais aujourd’hui j’estime avoir réussi. Je me souviens encore de ce  jour où la jeune réunionnaise que je suis est arrivée à Paris pour la remise des bourses, j’étais perdue. L’équipe de la Fondation Euris m’a accueillie avec la plus grande bienveillance mais cette vie que j’ai aujourd’hui n’était alors qu’un joli rêve : cinq ans plus tard mon rêve s’est réalisé. Alors, pour tout cela, j’adresse un grand merci à la Fondation Euris, et à ses membres d’une gentillesse inégalable. “

Martine BARRET, lauréate de la Promotion Alain Minc 2005-2006, Professeur  Agrégée de Mathématiques

” La Fondation Euris m’a permis d’accéder à mon rêve. J’ai bénéficié du soutien financier, mais aussi du soutien moral des personnes en charge des boursiers, de mon parrain, et de tous les boursiers de ma promotion. Aujourd’hui, j’espère à mon tour aider mon filleul à accéder à son rêve, et de lui apporter tout le soutien dont il a besoin. “

Yanis HADDADI, lauréat  de la Promotion René Frydman 2009-2010,  Diplômé de l’ENAC

” Il y maintenant cinq ans, j’entrais en contact avec la Fondation Euris. Je me souviens encore de la lettre de motivation que j’avais rédigée à son attention, de l’entretien passé à Paris, qui m’avait permis de découvrir la ville… Ayant été acceptée dans la promotion des boursiers 2007, j’ai alors pris part à ma première grande cérémonie… celle, impressionnante, de la remise des bourses !

Mais j’étais encore loin de soupçonner ce que la Fondation allait m’apporter… J’ai depuis noué des liens très forts avec la Fondation : elle m’a toujours assurée de son soutien, non pas seulement financier, mais aussi humain, et elle a su m’accompagner sur une voie qui dépassait mes ambitions initiales. Elle m’a ouvert les portes de la capitale et de son intense vie intellectuelle, je lui dois ma rencontre avec ma marraine scolaire, dont les conseils m’ont été très précieux, ainsi qu’en très grande partie ma réussite au concours de l’ENS de Paris. L’aide de la Fondation a été cruciale et décisive pour mes études, et je lui souhaite de donner tout pareillement aux boursiers à venir les moyens de leurs ambitions. “

Céline Roussel, lauréate de la Promotion Edouard Brézin 2007-2008, Etudiante ENS ULM

” Après avoir obtenu mon baccalauréat en 2004 au Lycée Gerville Réache de Basse-Terre, en Guadeloupe, j’ai intégré directement une école d’ingénieurs, l’ INSA de Rennes, où j’ai suivi, durant  5 ans,  la formation d’Ingénieur en  Génie Electronique et Informatique Industrielle. J’ai pu également enrichir ma formation à l’Université de Valencia, en Espagne, dans le cadre d’un échange Erasmus.

Ma motivation pour une thèse de Doctorat s’est  confirmée  grâce à des  stages ciblés que j’ai effectués dans des laboratoires de recherche. Ma thèse  s’intitule « Compression de données Multi-view-plus-Depth  :  de l’analyse de la qualité perçue à l’élaboration d’outils pour le codage des données MVD ».Actuellement je poursuis mes travaux de recherche à Polytech’Nantes, en post-doctorat.

Pour en arriver là j’ai dû accepter quelques sacrifices : quitter ma famille, m’adapter à un nouvel environnement. J’ai travaillé sans relâche, toujours avec plaisir et enthousiasme car j’ai été soutenue par la Fondation Euris que je remercie pour le « coup de pouce » qu’elle m’a donné. “

Emilie Bosc, lauréate de la Promotion Georges Charpak 2004-2005

” Après un cursus classique en faculté de droit jusqu’au  Master 2 en Sciences Pénales et criminologie, je me suis inscrite à Aix en Provence au Centre de Préparation à l’Administration Générale ( CPAG ) pour préparer le concours de la Magistrature que j’ai réussi en 2007.

Depuis Septembre 2010, je suis Substitut du Procureur au Tribunal de Verdun. C’est un poste très intéressant puisque, s’agissant d’un Tribunal où il n’y a que 3 magistrats du Parquet : un Procureur et 2 Substituts, je suis amenée à assumer des responsabilités importantes. Ainsi, je suis en charge de la lutte contre les stupéfiants et suis chargée aussi de l’application et de l’aménagement des peines avec la gestion d’un Centre de détention…

Je dois également  assurer une permanence 24 heures sur 24 une semaine sur 3 et j’assure les audiences correctionnelles avec mes Collègues.

La Fondation Euris a contribué à ma réussite car, l’aide matérielle qu’elle m’a apportée les 2 premières années d’études ainsi que le soutien moral dont j’ai bénéficié ont renforcé ma motivation déjà très  forte. C’est pourquoi, à mon tour j’aimerais renvoyer  l’ascenseur et même être marraine d’un nouveau boursier. “

Amandine Gory, lauréate de la promotion Bernard Pivot 2001-2002, Substitut du Procureur

” Je suis né à Téhéran en Iran dans une famille Arménienne et cela fait sept ans que je vis en France. Mon père Kadjouni, ma mère Anoush, mon frère Sevak et moi avons  fui l’Iran en 2005 dans des conditions extrêmement difficiles et éprouvantes. Accueillis comme réfugiés politiques, nous avons obtenu le titre de séjour en 2007. C’est ce soutien moral et psychologique, ainsi que l’exemple de mon frère qui est pour moi un modèle, qui m’a poussé à bien travailler en classe et à avoir de l’ambition.

Beaucoup de choses m’intéressent : le sport, la musique, les langues mais ce sont les sciences qui m’attirent le plus. Je suis fasciné par les mathématiques et la physique.

Aujourd’hui je suis étudiant en Classe Préparatoire d’Ingénieur au Lycée Saint Louis à Paris. Ma motivation est d’autant plus grande que je viens d’obtenir la Bourse d’Etudes Supérieures de la Fondation Euris, ce qui m’offre une chance supplémentaire de réussite. Je saurai m’en montrer digne. “

Hayk Yepremian, lauréat de la Promotion Hélène Carrère d’Encausse 2012-2013